Lycéens au spectacle vivant

Tout au long de l’année scolaire les 1ère S ont profité d'un dispositif d'éducation artistique initié par le Conseil Régional de Franche-Comté qui s'articulait autour de plusieurs axes:
1er axe:

«du CDN» (Centre Dramatique National) de Besançon Franche-Comté. La découverte des lieux, la visite commentée, les échanges avec Amandine (notre guide) furent très riches et très constructifs. Les élèves écarquillent les yeux, vont, viennent, montent, descendent, découvrent, apprivoisent petit à petit le théâtre et son vocabulaire: scène – coulisse – plateau – loges – foyer – accessoires, «ôté cour», «ôté jardin». A la fin de la visite, le théâtre, ce lieu inconnu pour eux, devient moins étrange, moins barbare, plus familier! 
theatre2 2ème axe:

«confrontation des adolescents à une forme théâtrale légère présentant un même texte sous trois angles différents». Quel succès! Les élèves regardent, semblent fascinés par les comédiens qui changent de «ôle», de costumes en si peu de temps. Pendant l'échange qui s'instaure après la séance les questions/réponses fusent. On parle de mémorisation ,de mise en scène, d'adaptation d'un texte, d'époque. On n'a pas assez de temps!

3ème axe:

L’accès à un ou plusieurs spectacles.
Ont été vus:
«à l’heure» de J. Livchine  - théâtre de l’Unité.
«ou l’Imposteur» de Molière – mise en scène par Benoît Lambert – Théâtre Dijon Bourgogne.
A l’unanimité: EPOUSTOUFLANT!!!
 4ème axe:

«atelier de sensibilisation» où les élèves ont été mis en situation de comédien. Sur scène, ils prennent conscience que pour être acteur il faut affronter le plateau, le public, parler fort et surtout. vaincre sa peur. La gêne des uns, l'assurance des autres font apparaître de nouveaux élèves.
    Etre acteur, c’est se dédoubler!
    Etre acteur, c’est être soi et un autre!

Le projet «lycéens au spectacle vivant» est sans nul doute à renouveler. Merci à tous!



La classe de 1ère S et Mme Musso.
 theatre1