Bonjour à vous qui lisez ce texte de la semaine EATDD sur la semaine des GT2. Pour faire simple, on doit vous parler de moine, de brochet, de l’Ognon, de ferme… Et en vérité, bah, c’est pas si simple!!!
Commençons par l’Abbaye d’Acey:
Habillé d’une aube, frère Albert nous a accueillis et nous a fait visiter l’usine et l’Abbaye d’Acey. On a même eu la chance de voir le cloitre.
CHUT!!! Interdiction de parler, c’est un lieu  de recueillement.
Nous avons aussi visité une ferme en «patate» (mes plus sincères excuses aux haute-saônois), celle de Mr Philibeau. Il produit de la volaille et des patates. Il élève également des bovins allaitant. Il possède 120 hectares dont 60 de cultures et 60 d’herbes. C’EST ÉNORME!!!! Ca fait 240 fois un stade de foot! 30 fois le lycée! Bref, c’est grand . 
eatddP Puis nous sommes allés à l’ancienne gravière de Pagney où on a parlé de l’environnement, de l’Ognon ou encore des zones humides. Là-bas on a aussi croisé des chevaux, c’était des Konik Polskimsme ou Konik Polski, oui c’est ça, des Konik Polski, ça doit être russe ou japonais.

Après, nous sommes allés voir une passe à poissons (vous vous demandez sûrement ce que c’est, je vais vous expliquer): elles servent à faire remonter les poissons qui ont besoin de traverser plusieurs niveaux d’eau pour leur cycle de développement ou de reproduction.
D’ailleurs, en parlant de poissons, s’il y a bien un nom qui est revenue souvent durant ces trois jours de visite, c’est le BROCHET!!! qui est, je pense, très présent dans l’Ognon.
Tiens bah!  Parlons-en de l’Ognon…
Pour ceux qui se posent la question, je ne parle pas du légume mais bien de la rivière qui chevauche la Côte d’Or, le Doubs, le Jura et la Haute Pata… euh…. Haute Saône.
Il part de Château-Lambert (70) et s’arrête à Perrigny sur l’Ognon (21)  
Dans la vallée de l’Ognon, il y a plein de zones humides (terrains inondés ou gorgés d’eau douce) qui nous servent beaucoup: elles détournent les courants d’eau lors des inondations, elles gardent du CO2 qui ne sera pas rejeté dans l’environnement, elles favorisent le développement de la faune et la flore …
Tout ça pour vous dire qu’il faut protéger les zones humides!
Mes camarades et moi-même tenons à remercier nos différents intervenants:
Mr Marschiset, Mr Oudot, Mr Philibeau, Victoria Verhaeghe, Sylvie Benoist et enfin: Frère Albert  
Mais aussi les profs qui ont organisé la semaine EATDD: Mmes Alima,  Goulven, Fouilland et Mr Cuinet ainsi que Guy, notre chauffeur de car et l’équipe de restauration qui nous a préparé les pique-niques .

Merci à vous, d’avoir lu ce texte, et maintenant je vous laisse retourner a vos occupations personnelles, moi personnellement, je vais terminer mes devoirs de physique!!!  

 Pour La Classe de GT2
Louis Brochet, Clément Maurice, Jules Béliard, Nicolas Cartier.