Les 16.5ha de blé semés ont permis un rendement de 72qx/ha. La totalité a été vendue à Terre Comtoise. Pour les 4ha de colza le rendement a été excellent avec 35qx/ha pour quasiment zéro intrant.

Rappelons que le colza est semé en association avec des légumineuses gélives en inter-rang et que celles-ci ont permis notamment de limiter l’apport d’engrais et de pesticides.

L’orge est cultivée pour l’intraconsommation du troupeau, elle permet, entre autre, de réaliser le mélange fermier pour les vaches laitières et ainsi de minimiser le coût alimentaire. La bonne récolte d’orge a permis de remplir le silo de 50 tonnes, permettant ainsi de passer l’hiver.

 

L’ensilage de maïs (18ha) a été réalisé le mardi 29 août 2017 par l’entreprise Martin. Les silos sont remplis. Des analyses seront réalisées à l’ouverture du silo. Cela permet au fermentations de se stabiliser et ainsi de stabiliser le pH. Mais on peut déjà dire qu’il a été réalisé au bon stade et dans de très bonnes conditions climatiques. Rappelons que 3 étapes sont importantes pour réaliser un bon ensilage: la finesse de hachage, le tassement et l’étanchéité à la fermeture du silo.

Les récolte d’herbe sont réalisées sous plusieurs formes afin d’amener un maximum de souplesse à notre système d’exploitation. Les récoltes s’effectuent par le pâturage, en ensilage silo pour les intercultures Ray grass/ trèfle incarna, en enrubanné pour les près et la luzerne, en foin et regain également pour les prairies. L’alimentation des vaches laitières étant basée sur une ration ½ ensilage maïs, ½ ensilage d’herbe sur la période hivernale, et pour moitié en période estivale. Les récoltes ont été correcte en qualité, la quantité ayant été cependant limitée avec les fortes chaleurs.

     EDITOPHOTO2
PHOTO1EDOTO  

Pour maximiser nos chances de récolter de l’herbe, essentiellement au printemps, il est important de réfléchir l’assolement et d’anticiper. Cette année, l’exploitation a fait appel à l’entreprise Jeanningros pour réaliser du sursemis dans 3 parcelles: grand champs 4, prie 12 et près Martin avec un mélange OH avec un ajout de trèfle.
Deux autres parcelles (en prairie) ont été semées directement sans travail du sol en ray grass: prie 10 et grand champs 3 dans le but de réaliser un ensilage d’herbe au printemps et par la suite semer un maïs. Ces semis ont été fait également par l’entreprise Jeanningros.

Laurence MAIRE DU POSET

     

Les 16.5ha de blé semés ont permis un rendement de 72qx/ha. La totalité a été vendue à Terre Comtoise. Pour les 4ha de colza le rendement a été excellent avec 35qx/ha pour quasiment zéro intrant.

Rappelons que le colza est semé en association avec des légumineuses gélives en inter-rang et que celles-ci ont permis notamment de limiter l’apport d’engrais et de pesticides.

L’orge est cultivée pour l’intraconsommation du troupeau, elle permet, entre autre, de réaliser le mélange fermier pour les vaches laitières et ainsi de minimiser le coût alimentaire. La bonne récolte d’orge a permis de remplir le silo de 50 tonnes, permettant ainsi de passer l’hiver.

 

L’ensilage de maïs (18ha) a été réalisé le mardi 29 août 2017 par l’entreprise Martin. Les silos sont remplis. Des analyses seront réalisées à l’ouverture du silo. Cela permet au fermentations de se stabiliser et ainsi de stabiliser le pH. Mais on peut déjà dire qu’il a été réalisé au bon stade et dans de très bonnes conditions climatiques. Rappelons que 3 étapes sont importantes pour réaliser un bon ensilage: la finesse de hachage, le tassement et l’étanchéité à la fermeture du silo.

Les récolte d’herbe sont réalisées sous plusieurs formes afin d’amener un maximum de souplesse à notre système d’exploitation. Les récoltes s’effectuent par le pâturage, en ensilage silo pour les intercultures Ray grass/ trèfle incarna, en enrubanné pour les près et la luzerne, en foin et regain également pour les prairies. L’alimentation des vaches laitières étant basée sur une ration ½ ensilage maïs, ½ ensilage d’herbe sur la période hivernale, et pour moitié en période estivale. Les récoltes ont été correcte en qualité, la quantité ayant été cependant limitée avec les fortes chaleurs.

     EDITOPHOTO2
PHOTO1EDOTO  

Pour maximiser nos chances de récolter de l’herbe, essentiellement au printemps, il est important de réfléchir l’assolement et d’anticiper. Cette année, l’exploitation a fait appel à l’entreprise Jeanningros pour réaliser du sursemis dans 3 parcelles: grand champs 4, prie 12 et près Martin avec un mélange OH avec un ajout de trèfle.
Deux autres parcelles (en prairie) ont été semées directement sans travail du sol en ray grass: prie 10 et grand champs 3 dans le but de réaliser un ensilage d’herbe au printemps et par la suite semer un maïs. Ces semis ont été fait également par l’entreprise Jeanningros.

Laurence MAIRE DU POSET