C’est le 15 mai 2019, aux alentours de 15h que nous avons enfin lâché notre ballon stratosphérique emmenant avec lui le « Projet Navelle ».

Néanmoins, les conditions d’envol n’étaient pas les meilleures : le ciel était découvert, mais il y avait beaucoup de vent. Cela nous a posé quelques difficultés.

Le ballon s’est bien gonflé, mais lorsque nous l’avons libéré en lâchant la bâche, un des élèves a reçu le réflecteur radar sur lui et nous supposons que le capteur de température extérieure s’est emmêlé aux cordages de la petite nacelle. Celle-ci n’a probablement pas été libérée, malgré le bon fonctionnement du système de largage.

Suite à cela, nous avons suivi le parcours de notre ballon en récupérant les données envoyées par l’émetteur KIWI positionné dans la nacelle.

La nacelle est montée à environ 32.000 mètres d’altitude, là où le ballon gonflé à l’hélium a éclaté.

Ensuite, la réception de données a été plus compliquée car le récepteur KIWI se coupait à certains moments, jusqu’à 900 mètres, la dernière donnée relevée.

Aujourd’hui, nous n’avons toujours pas trouvé notre ballon et faisons le nécessaire afin de le retrouver, et nous espérons récupérer nos tests qu’il y avait dans la nacelle.

Mélina, Pauline, Manon et Antoine